Le livre imprimé va t-il disparaître ?

ebook

En 2013 le marché des livres numériques a  progressé de 110%  par rapport  à 2012. Néanmoins, il ne représente que 1,1 % du marché du livre global qui reste un marché important en France avec un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’Euros .Le marché du livre imprimé étant ayant chuté de 2,7 %, peut-on s’attendre à une alternative de croissance dans ce domaine ?

Avantage et inconvénients

Le principal intérêt de l’e-book  c’est  son côté pratique. Facile à transporter et à ranger,  on peut l’emmener partout .Il peut en outre stocker des milliers de livres, une bibliothèque personnelle  transportable à tout moment. Ayant  des prix compétitifs,  certains ouvrages sont même téléchargeables gratuitement. Sur le plan environnemental,  il dégage moins d’émission de C02  et  également moins de gaspillage de papier.

Son principal inconvénient reste  son impact sur les emplois qui touchent directement au secteur, on peut citer, les imprimeurs, les libraires, les diffuseurs mais également  les illustrateurs. En outre, la liseuse reste un outil technologique, donc il requiert un minimum d’entretien, doit être rechargé, et en plus remplacé au bout que quelques années d’usure.

Tablette VS. Liseuse

Attention, le téléchargement  des e-books  requiert en premier  l’ouverture du contenu  avec Adobe  Digital Editions. Posséder ce logiciel reste donc un impératif  au risque de ne plus accéder à l’e-book.  En ce qui concerne le support, les tablettes fatiguent énormément les yeux, ce qui  privilégie  l’utilisation d’une liseuse. A l’instar de la tablette, elle ne possède  pas de couleur  mais peut être munie d’un écran rétro-éclairé ; qui est pratique. Ainsi, son écran est mat, et elle ne possède pas non plus de fonction photo même si elle  est  composée de l’option wifi.

Un marché en progression

Malgré la démocratisation des tablettes et liseuses, l’acquisition des e-books reste chère  par rapport à un coût de production abaissé.  En outre, on ne peut négliger les erreurs de mise en page et une lecture parfois difficile. Par ailleurs, les secteurs  livres imprimés et numériques n’offrent pas le même produit disponible sur le marché.  Les ouvrages ne sont pas équivalents, car si les romans et jeunesse sont  élargis, certains genres (livre pratique, illustré)  ont une difficulté pour être dématérialisé. En poursuivant cette progression de plus de 100%, ce marché pourrait représenter 36% du marché global en 2018. En revanche aux Etats –Unis,  ce marché pèse plusieurs milliards de dollars, soit 30% des ventes  au grand public.